Mathilde

La presse en parle:

Ouest France: Le 24 Décembre 2001 : Un triomphe mérité pour Mathilde

Le Télégramme: Le 7 Avril 2003 : Les Bab' Singers ont dit adieu à Mathilde

Dans la foulée des Misérables, les jeunes des Bab Singers, qui ont pris goût à la scène, ont envie de renouveller l'expérience. Pour changer de répertoire et de style, Jean-Arthur Thépaut propose d'inventer un opéra, à partir des extraits musicaux de célèbres opéras de Mozart, Bizet, Rossini, Verdi... et d'écrire une histoire originale qui reprendrait les thèmes de ces grands opéras. Les extraits mêlent des choeurs et des airs pour solistes. Le livret est écrit par Claude Bonnard qui se charge également de la mise en scène.

Les Bab Singers vont travailler pendant un an et demi, tout en continuant de jouer les Misérables. Les partitions vocales et instrumentales sont plus exigentes, et le travail ardu pour les voix solistes. Une partie des solistes a chanté la dernière comédie musicale, et une dizaine de nouveaux solistes vient se joindre au "clan". C'est difficile mais gratifiant pour un(e) choriste de franchir ce pas et sortir du rang. De très belles voix revisitent un répertoire qui leur est, pour la plupart, inconnu et prennent goût à chanter, à jouer.
Le choeur apprend des pages difficiles pour des non-lecteurs, et "digère" des partitions comme le choeur des soldats de Gounod à 4 voix égales d'hommes, ou le choeur nuptial de Lohengrin de Wagner.

L'orchestre composé d'environ 25 musiciens, dirigé par Louise Thépaut, doit apprendre et tirer toutes les finesses des 28 partitions.

Une équipe de parents prend la conception et la réalisation des décors, des costumes. Une autre prend en charge la communication et la recherche de lieux où jouer Mathilde.

Les trois premières représentations sont données les 21, 22, et 23 décembre 2001, au Roudour, à Saint Martin des Champs. Mathilde sera jouée 10 fois et c'est le 5 avril 2003 au Théâtre du pays de Morlaix que se termine cette grande page des Bab Singers.

Mathilde est le point culminant d'un travail amateur, réalisé avec une chorale de jeunes qui ne lisent pas la musique. C'est pour eux, peut-être la seule occasion de chanter du grand répertoire.
Vocalement, c'est difficile, surtout pour les solistes, mais Anne-Marie Le Tallec fait un grand travail pour les mettre mettre en confiance, ne pas forcer sur les voix. L'orchestre souffre dans les partitions de Bizet, est à l'aise dans celles d'Offenbach, et apprend la légèreté avec Mozart. Il faut être un peu fou pour monter de tels projets, mais les jeunes par leur enthousiasme et leur volonté d'apprendre nous évitent les doutes!

Liste des airs et choeurs de Mathilde:

  • 1.Verdi-Nabucco: Choeur des esclaves, va pensiero
  • >2.Mozart-la flûte enchantée: Zu Hilfe, Zu Hilfe
  • 3.Mozart-Don Giovanni: Finch'han del vino
  • 4.Bizet-Carmen: Près des remparts de Séville
  • 5.Verdi-La traviata: Addio del passato
  • 6.Mozart-la flûte enchantée: Der Vogelfänger
  • 7.Verdi-La traviata: Libbiamo
  • 8.Mozart-Don Giovanni: Ah chi mi dice mai
  • 9.Verdi-Le Trouvère: Zingari ou Vedi le fosche notturne
  • 10.Rossini-Le Barbier de Séville: La calunnia
  • 11.Gounod-Faust: Choeur des Soldats
  • 12.Verdi-Aïda: Marche triomphale
  • 13.Bizet-Carmen: Habanera
  • 14.Verdi-Rigoletto: Caro nome che il moi cor
  • 15.Mozart-la flûte enchantée: Papageno, Papagena
  • 16.Mozart- Cosi van tutte: Soave sia il vento
  • 17-verdi-Rigoletto: La donna è mobile
  • 18.Rossini-Le barbier de Séville: Una voce poco fa
  • 19.Bizet-Carmen: Votre toast, je peux vous le rendre
  • 20.Rossini-Cendrillon: Non più mesta
  • 21.Bizet-Carmen: Nous avons en tête une affaire
  • 22.Mozart-Don Giovanni: La ci darem la mano
  • 23.Mozart: La flûte enchantée: Wie stark ist nicht
  • 24.Mozart: Don Giovanni: Air du catalogue
  • 25.Offenbach-Les contes d'Hoffmann: Les oiseaux dans la charmille
  • 26.Offenbach-Les contes d'Hoffmann: La légende de Kleinzach
  • 27.Wagner- Lohengrin
  • 28.Verdi-Aïda: Marche triomphale (extrait)
Go to top